Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Logo

L’emballage environnemental

La matière recyclée dans les bouteilles et les étiquettes

Savons Prolav est la première entreprise canadienne dans le domaine des nettoyants écologiques à mettre sur le marché des savons et détergents embouteillés dans des contenants faits de 25% de matière recyclée post-consommation. Ces bouteilles coûtent plus chers que celles faites de matière neuve, mais Savons Prolav croit que la réduction des impacts sur l’environnement qui en découle en vaut le coût. En effet, par cette action concrète, Savons Prolav épargnera en 2010 près de 40 tonnes de plastique.

Et ce n’est pas tout, même les étiquettes sur les bouteilles, qui sont toutes faites à partir de papier certifié FSC, contiennent 30% de fibres recyclées post-consommation.

Pourquoi ne pas viser des emballages faits de 100% de matières recyclées?

En ce qui a trait aux bouteilles, les propriétés physiques varient en fonction du pourcentage de résine recyclée. À l’heure actuelle, les bouteilles contenant 25% de matière recyclée passent tous les tests d’ingénierie, mais certaines incertitudes subsistent avec les pourcentages plus élevés.

En ce qui concerne les étiquettes, encore là il s’agit d’une question de propriétés physiques. Par exemple, lors des étapes d’impression, la clarté et la précision obtenues sur des étiquettes à haut contenu recyclé sont légèrement inférieures aux standards qui doivent être respectés pour l’impression du code à barres.

Dans les deux cas, les avancements technologiques permettront vraisemblablement d’hausser les limites, voire de les éliminer, et des améliorations seront apportées à court ou moyen terme.

Le choix des contenants orienté vers la réduction d’impacts

À l’étape du choix du design d’un contenant, divers aspects visant à réduire les impacts environnementaux sont pris en compte. Par exemple, les bouteilles aux formes plutôt carrées sont privilégiées puisque ces dernières permettent d’optimiser la quantité de bouteilles pouvant occuper l’espace sur une palette de transport. De cette manière, au bout d’une année, ce sont des dizaines de camions qui n’auront pas à parcourir des milliers de kilomètres et donc des tonnes de gaz à effet de serre épargnées.

La matière plastique utilisée pour la fabrication des bouteilles est sélectionnée de manière à pouvoir obtenir un contenant dont les parois sont les plus minces possibles, ce qui réduit la quantité de plastique requise. Pour cette raison, lorsque la résistance à la compression et aux chocs est satisfaisante avec du PET (polyéthylène téréphtalate), on privilégie cette matière plastique par rapport au PEHD (polyéthylène haute densité) puisqu’elle permet de fabriquer des contenants très minces qui requièrent moins de matière première. Toutes les bouteilles de produits nettoyants Bio-Vert de moins de 1 litre sont d’ailleurs faite de ce plastique pour cette raison.

Enfin, même si les bouteilles colorées sont souvent esthétiquement plus jolies, Savons Prolav a choisi de ne pas ajouter de colorant dans ses bouteilles de plastique. Cette décision a été motivée par la volonté de réduire les éléments superflus. À l’heure actuelle, seules les bouteilles de lessive Bio-Vert sont encore colorées, avec un faible pourcentage de colorant, mais cela sera modifié prochainement.

Savons Prolav épargnera en 2010 près de 40 tonnes de plastique